La recherche en Martinique et ailleurs dans le monde

Avec la formation, la recherche historique est mon domaine de compétence majeure. Je la pratique dans de multiples cadres et pour des objectifs souvent très différents ; mais dans tous les cas, elle m’amène à mieux comprendre l’histoire des hommes dans les sociétés caribéennes. Je pratique ainsi la recherche généalogique, autant pour découvrir mon histoire familiale que pour aider des particuliers à faire de même. Dans la droite ligne de ma thèse, je continue des travaux de recherche spécialisés sur l’histoire sociale des sociétés racialisées. Enfin, je réalise sous forme contractuelle des missions de recherches pour tous types de projets et d’institutions. Je présente ici certains projets réalisés.

 

Researching in Martinique and in other part of the world

With learning, historical research is my major area of expertise. I practise it in multiple settings and for objectives that are often very different; But in any case it leads me to a better understanding of the history of humans in Caribbean societies. I practise genealogical research, as much to discover my family history as to help people to do the same. In line with my thesis, I continue specialised research on the social history of racialised societies. Finally, I execute contractual missions of research for all types of projects and institutions. Here, I present some realised projects.



 Les journaux de la Caraïbe à Warwick University – 2017

tanlistwa-warwick-yesu-center-caribbean-studies.pngDans le cadre de mes projets de recherches, j’ai été accueillie à la Warwick University (Royaume-Uni) au centre Yesu Persaud  qui proposait une bourse – transatlantic Fellowship for Caribbean-based applicants. L’université est un centre majeur en Europe pour les études sur la Caraïbe et elle  possède des accès à certaines bases de données merveilleuses comme la « Caribbean Newspapers (Series 1, 1718-1876) ». Durant mon séjour de trois semaines, j’ai donné une série de conférences et j’ai étudié le contenu d’une multitude d’archives comme la gazette de Bermuda que j’évoque sur le blog dans l’article sur le féminicide d’une esclave à la Martinique en 1784.

As part of my research projects, I was hosted t at Warwick University (UK) at the Yesu Persaud centre which offered a transatlantic fellowship for Caribbean-based applicants. The university is a major center in Europe for Caribbean Studies and has access to some wonderful databases such as the Caribbean Newspapers (Series 1, 1718-1876). During my three-week stay, I gave a series of lectures and studied the contents of a multitude of archives such as the Bermuda Gazette that I evoke on the blog in the article the femicide of a slave in Martinique, 1784.





Les ancêtres de Liz Bonnin pour la BBC – 2016

 tanlistwa-who-do-you-think-you-are-liz-bonnin.jpgSi le projet ne m’a engagée que pour peu de temps, je garde un incroyable souvenir des recherches que j’ai réalisées  pour les besoins d’un programme TV de la BBC. L’émission « Who do you think you are? » accompagne des célébrités à la recherche de leurs ancêtres, découvrant des secrets et surprises dans leur passé, comme pour Liz Bonnin dont les racines sont en partie à la Martinique. Retrouver des données sur ses ancêtres dans les archives, telle était ma palpitante mission!

If the mission was quite short, I keep unbelievable memories of the research that I conducted for a BBC TV Show. The show « Who do you think you are? » helps celebrities trace their ancestors, discovering secrets and surprises from their past, like did Liz Bonnin whose roots are for a part in Martinique. Find data about his ancestors in the Archives, that was my job!





L’histoire coloniale de la Caraïbe à la John Carter Brown Library- 2016

tanlistwa-John-Carter-Brown-Library-mission-recherche - CopieDans le cadre de mes propres projets de recherches, j’ai obtenu une bourse – la « Short-term Jane L. Keddy Memorial Fellowship » – de la John Carter Library, à la prestigieuse université Brown . Pendant deux mois, j’ai pu accéder à leur impressionnante collection d’archives sur l’histoire coloniale de la Caraïbe, échanger avec d’autres chercheurs, présenter mes propres travaux et découvrir des sources qui m’étaient inconnues pour compléter les résultats de mes travaux. Un jour, je vous ferai un article sur les récits du Chevalier D*** que j’ai découvert durant ce séjour.

As part of my own research projects, I got the Short-term Jane Keddy Memorial Fellowship of the John Carter Library,  at the prestigious Brown University. During two months, I enjoyed their impressive collection of archives on colonial history of the Caribbean, exchanged with other researchers, gave talk about my own works and discovered sources unknown to me in order to complement the results of my research. One day, I will give you a post on Chevalier D. book, which I discovered during this stay.





L’immigration indienne et africaine pour le CRPLC – 2007

tanlistwa-histoire-mémoire-immigrations

L’un de mes premiers contrats de recherche s’est fait en collaboration avec le CRPLC (Centre de recherche sur les pouvoirs locaux dans la Caraïbe). Il s’agissait de collecter des données sur l’immigration indienne et africaine, notamment à travers les arrivées de bateaux au XIXe siècle. Le travail effectué a nourri le rapport Histoire et mémoires des immigrations en régions Martinique et Guadeloupe réalisé pour l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Programme d’études 2005-2008 Histoire et mémoires des immigrations en région).

One of my first research contracts was in collaboration with the CRPLC (Research Centre on Local Authorities in the Caribbean). I collected data on Indian and African immigration, notably through the arrival of boats in the nineteenth century. The work carried out contributed to the (French) report on the history and memories of immigrants in Martinique and Guadeloupe for the National Agency for Social Cohesion and Equal Opportunities (Program of Studies 2005-2008 History and Memories of Immigration in the Region).





Les femmes amérindiennes aux Archives de la Martinique – 2006

Tanlistwa-Femmes-de-la-Martinique-quelle-histoire - CopieJ’ai débuté la recherche il y a fort longtemps ; les premiers pas qui m’ont amenée à la recherche scientifique, je les ai faits aux Archives, dans le cadre d’un stage de licence professionnelle. J’étais alors formée aux activités du service éducatif. Parmi elles, il y a la production de livrets pédagogiques à l’intention des enseignants qui souhaitent travailler avec leurs élèves sur différentes thématiques de l’histoire. Pour ce livre sur les femmes antillaises dont je parle sur le blog, j’ai effectué des recherches dans les récits de chroniqueurs pour collecter tout ce qui concernait les femmes amérindiennes.

I started the research a long time ago ; The first steps that led me to scientific research, I made them at the Archives, as part of a professional licence degree. I was then trained in the activities of the educational service. Among them there is the production of educational booklets for teachers who wish to work with their pupils on different themes of history. For this book on the Caribbean women whose I talk on the blog, I researched in the chronicles of missionaries collecting everything that concerned Amerindian women.