Prénoms rares des Antilles françaises

–> Reading the English version of this post  flag-gb-1

Ce mois, mascarenhas974 a partagé un joli billet en réponse au généathème du mois de janvier : le prénom sorti de nulle part. Je vous invite vraiment à aller lire son billet pour découvrir, ça ne s’invente pas, le citoyen Coup de Fusil. Aujourd’hui, je vous parle donc moi aussi de prénoms et plus particulièrement de prénoms originaux ou rares. J’ai croisé beaucoup de prénoms dans mes recherches! J’ai étudié les plus récurrents chez les Libres de couleur : Jean, Joseph, Pierre, Marie, Louise, Rose… Mais il y a tous les autres, tous ces prénoms qui vous interrompent dans la recherche, qui vous font froncer le sourcil,  écarquiller les yeux, esquisser un sourire ou éclater du rire franc de l’incrédule.

Au nombre des prénoms surprenants, il y a ceux rares que l’on croise pour la première fois, ceux peu voire complètement inusités aujourd’hui, ceux étonnants perdus entre plusieurs autres prénoms ordinaires. Ils renvoient parfois à un grand personnage historique ou un passé mythique et très souvent à l’univers religieux des chrétiens.

« Coup de Fusil ». Je n’ai pas mémoire que ma généalogie comporte un prénom à ce point original ; il y a néanmoins quelques prénoms peu courants, quoique peut-être pour certains surreprésentés chez les affranchis ou leurs descendants : Appolina, Zélie, Philomène, Marie-Donatine, HyppoliteDémosthène, Eléazar, Athanasie, Jean-Euphrosin, Renée Aveline …et puis il y a aussi François de Sales!

J’adore la consonance de Eléazar, [qui a l’appui de Dieu]. Mais je dois avouer que je suis restée davantage surprise quand je me suis retrouvée nez à nez avec son frère, François de Sales, car si François est un prénom souvent porté, il est nettement plus rare de se voir donner le patronyme complet de ce saint et théologien réputé du XVIe siècle, qui plus est en premier et unique prénom. Mon arrière-arrière-grand-père, né en 1887 et mort en 1979, s’appelait donc François de Sales Laurencine.  Dans l’acte de naissance de mon arrière-grand-mère, sa fille, il est désigné sous le nom de François de Sales, surnommé Passionis. C’est pour l’instant le prénom qui m’a le plus étonnée dans ma généalogie.

tanlistwa-naissance-François-de-Sales-Le-Lamentin-1887.png

Comme il serait dommage de s’en tenir à ma seule histoire familiale, je vous propose ici, une liste des prénoms qui m’ont interpellée, que j’ai croisés dans les sources de la Martinique ou de Saint-Domingue du XVIIe au XIXe siècle. Les informations entre parenthèses sont celles proposées par Wikipédia* ou par la base des prénoms mentionnés dans les généalogies déposées sur Geneanet**. Dans cette dernière, vous pouvez tester des prénoms et obtenir l’évolution de la fréquence du prénom, de 1600 à nos jours.

Les prénoms présentés ci-dessous excèdent rarement les 0,01% de représentation dans la base, certains ne sont même pas recensés.  Dans son passionnant livre Prendre nom aux Antilles, l’historien Vincent Cousseau explique que « chez les libres, l’influence chrétienne s’exprime à travers de nombreux noms à consonance antique suggérés  par des vies de saints ». On retrouve largement ce phénomène dans les prénoms qui ont retenu mon attention.

  • Albéric, (Saint Albéric, solitaire dans le diocèse de Sarsinè, en Italie)**
  • Alexandre-Nisus, (Nisus personnages de la mythologie romaine)*
  • Amable, (prêtre à Riom, au cinquième siècle)**
  • Anselme, (archevêque de Cantorbery)**
  • Antoine-Spire, (Exuperius, premier évêque de Bayeux, au cinquième siècle)**
  • Aphrodise, (Aphrodisius 9 premier évêque de Bésiers)**
  • Athalante-Claudine, ( Fille de Schénée Roi de Sciros)*
  • Audron,
  • Bezian-Arnoux,
  • Bibianne,
  • Cadville,
  • Catherine-Cole-Taylor,
  • Césarée,
  • Césarine,
  • Charlotte-Théonie,
  • Cornélie, (Cornelia, martyre en Afrique)**
  • Elisabeth-Rossoline,
  • Elisabeth-Zéliette,
  • Emard,
  • Eudoxie, (Eudoxia, martyre à Héliopofîs, en Syrie)***
  • Fitz Randolphe, (1)
  • Florimonde,
  • François-Ferréol, (Ferreolus, tribun dans l’armée romaine, martyr à Vienne, en Dauphiné)**
  • Gabrielle-Maquette-Antoinette-Nicolaine,
  • Gratien, (Gratianus, martyr près de Chartres)**
  • Jean-François-Cyriaque (Cyriaca, vierge et martyre à Nicomédie)**
  • Jeanne-Françoise-Athénaïs,
  • Jean-Népomucène, (prêtre catholique et martyr)*
  • Jean-Tirfort,
  • Lucia-Nicolasa,
  • Marguerite-Elisabeth-Merotte,
  • Marie Filotée,
  • Marie Ventrude,
  • Marie-Adelaïde-Restitude, (Restitude d’Afrique, sainte, chrétienne arrêté sous le règne de Dioclétien)*
  • Marie-Marguerite-Chrisitine-Pulchérie, (Pulcheria [belle en latin], impératrice d’orient)**
  • Pantaléon, (tout miséricordieux, en grec, médecin, martyr à Nicoraédie)**
  • Scolastine, peut-être un dérivé de Scholastique, prénom féminin  somme toute rare aussi
  • Sigismonde,( peut-être une référence au roman de Cervante Les Travaux de Persille et Sigismonde)*.
  • Sophie-Léocadie, (Leocadia, vierge et martyre à Tolède, au quatrième siècle)**
  • Souveraine,
  • Tiburce,(Tiburtius, martyr à Rome, avec son frère Valérien, au troisième siècle)**
  • Timoléon,  (Timoléon, diacre, martyr en Mauritanie)**
  • Ulysse, le personnage principal de l’Odyssée d’Homère
  • Zénaïde, (Zenaïs soeur de saint Paul, morte en Cilicie, au premier siècle)**, j’en ai connue une pour vraie!

Je me souviens aussi avoir été marquée par ces prénoms donnés dans une même famille au XIXe siècle à Saint-Domingue:

  • Béat-Baptiste-Louis, (Beatus [heureux, en latin], confesseur à Vendôme au cinquième siècle)**
  • Fleurus-Gustave-Théodore,
  • Otto-Emile-Alcibiade,
  • Sophie-Salomé,

Et puis pour finir, je voulais parler de cette femme, mère nommée au mariage de son fils en 1783. Certes, elle porte un prénom tout ce qu’il y a de plus commun : Anne. Mais quand je lis son nom de famille, je ris et ne peux m’empêcher de penser que sa famille avait un certain sens de l’humour. C’est Anne Naudin…
tanlistwa-Anne-Naudin-1783.png

Et vous, avez-vous croisé des prénoms « sortis de nulle part » dans vos recherches ? Quels sont ceux qui vous ont le plus marqué?


(1) Fitz signifie fils, mais en Angleterre par exemple il s’applique particulièrement aux fils naturels. J’avais donc pensé bien fort au « bâtard » Fitz Chevalerie, héros de Assassin Royal de Robin Hobb quand j’avais croisé ce prénom.

Bibliographie
COUSSEAU Vincent, Prendre nom aux Antilles, éditions CTHS, 2012.
Il s’agit de la version publiée de sa thèse et je vous conseille particulièrement le 3e chapitre le nom, expression des appartenances.

Iconographie des ANOM
Table décennale du Lamentin 1834 p. 4.
Mariage du fils d’Anne Naudin 1783 p. 33.

3 réflexions sur “Prénoms rares des Antilles françaises

  1. Chouette article ! J’en ai croisé des beaux aussi de mon côté : Bibianne également, Messaline (c’est pas gentil !), Espadille, Pis d’Lapin (sans doute mon préféré), Alcibiade, Lubin, Crespignan, Amarante … Quelle inventivité !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s