Patrimoine industriel : le bassin de radoub de Fort-de-France

tanlistwa, bassin de radoub, Fort-de-France, Drydock, Martinique

Les JEP2019 ont été l'occasion de découvrir le bassin de radoub de Fort-de-France, lieu d'accueil essentiel pour la construction, l'entretien et la réparation des navires, il est désormais classé monument historique.

Une lecture du registre matricule des esclaves par la tradition ancestrale africaine… par Y. Corcessin et B. Dossa

tanlistwa, Une lecture du registre matricule des esclaves par la tradition ancestrale africaine, Corcession, Dossa

Une lecture du registre matricule des esclaves par la tradition ancestrale africaine... un livre pour reconstituer une généalogie avec des ancêtres esclaves et reconstruire le lien avec l'Afrique.

[sur Manioc.org] Anne-Marie Javouhey religieuse dans les colonies françaises

tanlistwa, javouhey, religieuse, soeur de Saint Joseph de Cluny

Fondatrice de la congrégation des Sœurs de Saint-Joseph de Cluny, Anne Marie Javouhey est une figure populaire de la Guyane, notamment pour son rôle dans la fondation du village de Mana. Mais ce qui m'a interpelé le plus c'est son rapport à l'esclavage quelque peu paradoxal si on ne s'intéresse pas au raisonnement de cette femme.

Être une famille entre liberté et esclavage

tanlistwa, marché, Saint-Pierre, market,Le Mazurier

Aujourd'hui, je vais vous parler de stratégies mises en place par les personnes de couleur pour garder des membres libres et esclaves d'une même famille unis malgré les contraintes juridiques liées au système esclavagiste et colonial.

[sur Manioc.org] Sophie Doin et « La famille noire ou La traite de l’esclavage »

Moins connue que certains de ses contemporains, Sophie Doin fait pourtant partie des écrivains français ayant contribué à la diffusion des idées antiesclavagistes et abolitionnistes du XIXe siècle. Je vous invite donc à faire la connaissance de Sophie Doin et "La famille noire ou La traite de l'esclavage".

[sur Manioc.org] Le carnaval à la Martinique dans les livres anciens

tanlistwa, carnaval

C'est Carnaval ! Je vous propose de découvrir le carnaval à la Martinique, de Saint-Pierre à Fort-de-France, de 1891 à 1935.

[sur Manioc.org] Le crime d’empoisonnement dans les Antilles françaises

Vous êtes curieux de connaître François Macandal, figure historique à Saint-Domingue, et d'en savoir plus sur le crime d'empoisonnement ? Rendez-vous sur le blog de Manioc.

Les Marrons de la mer de Georges B. Mauvois

"Les Marrons de la mer", expression poétique pour des destins parfois bien tragiques : ceux d'hommes et de femmes qui fuyaient l'esclavage en empruntant le chemin de l'eau. Aujourd'hui, je vous parle marronnage et particulièrement du livre Les Marrons de la mer, évasions d'esclaves de la Martinique vers les îles de la Caraïbe (1833-1848).

La mulâtresse Solitude entre histoire et littérature

tanlistwa, Statue, La mulâtresse Solitude, Jacky Poulier

Cette année, j'ai eu un gros coup de cœur pour le roman d'André Schwarz-Bart La mulâtresse Solitude. Aujourd'hui, je vous parle donc de la Guadeloupéenne Solitude, symbole du combat des femmes pour la liberté entre histoire et littérature...

Des femmes libres de couleur au cinéma : The House That Will Not Stand

tanlistwa, couverture de livre, The House that will not Stand, Marcus Gardley, cover of book.

Aujourd'hui, je vous parle donc des femmes libres de couleur et de 'The House That Will Not Stand’, film en projet tiré de la pièce de théâtre éponyme de Marcus Gardley.

Delgrès de l’histoire à la musique : (Mwen Pwéféré) Mo Jodi !

tanlistwa, delgrès, mémorial, album cover

Aujourd'hui, je vous résume le parcours d'une figure emblématique du tragique combat contre le rétablissement de l'esclavage à la Guadeloupe : Louis Delgrès. Puis j'en profite pour vous faire découvrir Delgrès le trio musical.

La couleur de la terre, une histoire avec une ancêtre au hasard

Tanlistwa, carte, map, Moreau du Temple, 1770

Aujourd’hui, je fais un portrait de famille, mais surtout je vous parle de la transmission de la terre entre Blancs et Libres de couleur parce que c'est tout une histoire!

L’affranchissement des libres de fait par l’ordonnance royale du 12 juillet 1832.

affranchissement, 1832, 1833, martinique, élisabeth laurencine

Cette année, c’est la 170e commémoration de l’abolition de l’esclavage de 1848 en Martinique. Je voulais vous présenter un membre de ma famille affranchi à cette occasion, mais voilà pour l’instant, il n’y en a point. Comment est-ce possible ? ...

Liberty, Perrinon, Lamartine… ces noms d’affranchis qui célèbrent l’abolition de l’esclavage de 1848

Registre d'invidiualité, Liberty Suzette

En 1848, après des années de luttes et de résistances ce sont plus ou moins 70 000 esclaves de Martinique qui accèdent enfin à la liberté. Ce changement de statut s’accompagne d’une « prise de nom ». Aujourd’hui je vous parle donc des noms de famille qui célèbrent l’abolition de l’esclavage et le nouveau statut de citoyen des affranchis de 1848.